Henri Verdier (sur Twitter @HenriVerdier) 44 ans, diplômé de l’Ecole Normale Supérieure (formation en biologie puis en philosophie et sociologie des politiques publiques) est une personnalité emblématique de l’innovation digitale en France et spécialiste des big data. Co-fondateur de MFG-Labs et du pôle de compétitivité Cap Digital, il vient d’être nommé par le Premier Ministre directeur d’Etalab, en charge de la politique d’ouverture des données publiques de l’Etat, des établissements publics et des collectivités locales et du développement de l’Open Data en France.

 #elearning

Henri Verdier a co-fondé en 1996 une webagency, Cred-M (Conseil et Réalisation pour l’Edition multimédia). L’agence deviendra en 1999 Odile Jacob Multimedia, dont il sera le directeur jusqu’en 2007. Pendant 11 ans, Henri Verdier sera un acteur particulièrement actif de la promotion et du développement de l’éducation numérique (édition de logiciel éducatif, d’applications et supports pédagogiques, CD ROM pour les enseignants, etc). Il participe notamment à l’aventure «La main à la pâte» initiée par Georges Charpak, prix Nobel de physique : un programme éducatif pensé autour de l’investigation scientifique, l’expérimentation et la participation des élèves de primaire et du collège destiné à développer l’enseignement des sciences et des technologies.

#Innovation

En 2007, Henri Verdier devient directeur de l’innovation chez Lagardère (pendant 1 an). Passionné par les nouveaux usages, les futures innovations qui changeront nos modes de vie et  de travail, il participe en 2006 à la création du pôle de compétitivité « Image, Multimédia et Vie numérique / Paris Région », rebaptisé Cap Digital, dont il présidera le conseil d’administration à partir de 2008. Cap Digital regroupe plus de 700 entreprises et laboratoires de recherche en Île-de-France et œuvre pour le développement de l’économie numérique de la région. Cap Digital organise notamment le festival Futur en Seine, une vitrine technologique et un lieu de rendez-vous devenu incontournable où le grand public et les experts viennent se rencontrer.

En 2009, il est également nommé directeur de la prospective de l’Intsitut Telecom et créé le Think Thank «Futur Numérique»

#BigData

En 2020 l’ensemble des données qui seront mises en ligne représenteront 50 zetabytes. Ces «Big Data» représentent une masse d’informations précieuses si elles sont bien utilisées. Amazon a prouvé que le modèle était vertueux (43% de son CA viendrait de son moteur de recommandation).

C’est pour répondre à ce nouvel enjeu, qu’Henri Verdier co-fonde en 2010 MFG-Labs (avec Pierre-Louis Lions, Jean-Michel Lasry, Olivier Guéant). Ensemble ils mettent à profit les modèles et la recherche mathématique pour concevoir des services et application autour des Big Data, du web social et de la recommandation.

Cinémur

A la fin de l’année 2010, MFG-Labs lance Cinémur, une application autour du cinéma nouvelle génération. Contrairement au leader Allociné, l’ergonomie et l’expérience utilisateur a été complètement repensée pour intégrer une dimension sociale très poussée (notamment autour du graph social de Facebook) et un look and feel très inspiré d’une application de tablette. En 2012, Cinémur compte plus de 100 000 utilisateurs inscrits au service et s’émancipe de MFG-Labs pour devenir une société à part entière.

En 2012, Henri Verdier est également co-auteur (avec Nicolas Colin) de «L’Âge de la Multitude, Entreprendre et gouverner après la révolution numérique» (sur Amazon). 

Tagged with →  


Publié le